25 mai Départ pour la traversée du haut Atlas

Ce matin au réveil, pareil, le petit déjeuner était prêt, la table mise … on avait plus qu’à …  Ça fait déjà deux fois qu’Hassan nous fait des pâtes et une omelette, et incroyable, mais les enfants mangent beaucoup ! Timéo dit « Maman m’a dit … au Maroc tu manges de tout … ben avec Hassan c’est pas difficile, c’est tellement bon ! » est ce que je rajoute qu’il craint pour ses kilos ? Heu nous tous d’ailleurs !

P1040595

P1040604

Vous arrivez à voir notre parcours … ce qui est en vert c’est ce qu’on avait fait il y a 10 ans et là j’ai rajouté des flèches au crayon on voit le trajet où on va couper l’Atlas

P1040608

P1040607

On charge la voiture, on vérifie que tout est nickel et on démarre, il est 10h.

P1040611

P1040589

Un dernier regard sur le méga salon au plafond peint !

On commence par retourner voir les singes pour essayer de retrouver le jeune noir qui a permis aux enfants d’approcher de si près les singes et sans risque. Hier je n’avais pas de monnaie, et d’un commun accord il méritait vraiment une pièce. On a couru avec nos 40Dh, mais impossible de le trouver Dernière photo ce coin fantastique … et c’est parti direction Azilal 100 km plus au Nord.

P1040616nP1040621

Hassan nous demande de vous décrire ce qu’est le haut Atlas : une chaine de montagne Est Ouest qui traverse le Maroc Le point culminant est M’goun qui fait 4060m.

Azilal, petit arrêt sur le marché où Hassan fait ses courses. On sort de la voiture mais on n’ose pas s’y aventurer, car une incroyable activité y règne, en prévision du marché aux dromadaires qui a lieu le lendemain. Les enfants jouent, courent, sautent autour du 4×4 … parfait ils se défoulent …

P1040624

P1040635

P1040640

P1040641

P1040643 de l’ail !!

P1040645 Hassan a fait plein de courses !

Ensuite c’est mon moment à moi pour le site. J’avais tout préparé, fais mon texte, trié mes photos, et diminué leur poids … normalement 30 min devait suffire … mais leur réseau était si lent qu’il me fallait pratiquement 2 min par photo à charger, alors qu’elles ne pèsent plus rien … Pendant ce temps, les enfants ont joué aux cartes sur une table à côté de nous, et Hassan est allé finaliser ses courses. On est parti c’était 13h … j’aurai encore eu plein de choses à compléter, car dès que l’on rajoute des photos on a envie de commenter … surtout que les photos j’en ai mis 1 sur 5 …

P1040647 On quitte le marché

P1040648

Et cette fois ci nous voilà parti pour traverser le haut Atlas. La piste est en excellent état la plupart du temps goudronnée. On s’enfonce très vite dans des paysages de plus en plus montagneux, avec une végétation souvent très riche. Mais dès que l’on monte en altitude elle se fait rare, et par endroit des arbres ont été plantés. Hassan nous fait ce trajet cool, nous permettant de nous arrêter pour admirer, regarder les fleurs, les formes des arbres et les paysages sublimes, et plus l’on s’enfonce dans l’Atlas plus c’est beau, sauvage, et pauvre aussi. On croit être loin, au bout du monde, mais non, au contraire, au détour de chaque virage on est surpris par quelque chose, quelqu’un qui nous montre à quel point l’activité reste intense. Beaucoup d’ânes, ou de mules qui transportent soit un enfant, soit une personne âgée, ou encore de l’eau récupérée au puit, ou des sacs remplis d’herbe ou autres produits.  Dans les champs les moissonneurs hommes et femmes, qui travaillent de leur main sans outil ou machine. Et ces enfants qui partent à l’école avec leur cartable sur le dos. Ils surprennent car on se demande où est l’école ? Combien de km ? Oui à chaque virage c’est une surprise, un nouveau paysage et une activité nouvelle qui montre à quel point cette région vit !

P1040666

P1040653

P1040656

P1040657 Des ruches pour maman

P1040668

Rémi nous a dit « je ne vois absolument rien de moche au Maroc, c’est tout magnifique ! » Timéo a demandé à faire des photos pour bien tout mémoriser … Bastien trouve tout très beau et adore les gens car tout le monde répond à son salut.

Rubrique blague d’Hassan sur le trajet : Après la guerre, 3 berbères marocains, sont décorés par un général français, pour avoir participé à nos côtés au combat. Il décore le 1er et il lui demande « quel métier faisais-tu au Maroc ?» « J’étais cycleur » « non on ne dit pas cycleur mais cycliste ! » Puis il décore le 2ème marocain et lui demande pareil « quel métier faisais-tu au Maroc ? » « J’étais laboriste » « non on dit laboureur ! » et quand il demande au 3ème celui-ci répond « je ne sais pas si j’étais mineur ou ministre » hahahahaha … alors la note ?

On s’arrête pour pique-niquer dans un endroit où on peut observer comment a été conçu la méthode pour irriguer les champs, avec des petits canaux qui s’entrecroisent et que l’on bouche selon si on veut irriguer tel ou tel culture.

P1040672

P1040678

P1040695

P1040696

Bastien saigne du nez on s’arrête mais tout va bien !

Quelques photos des paysages, internet est super ici !

P1040702

P1040704

P1040705

P1040716

P1040722

P1040724

P1040736

P1040744

P1040745  P1040749

P1040754

P1040763

P1040766

Vers 17h on s’arrête pour un petit plouf dans le torrent … les enfants jouent courent s’arrosent, mais l’eau est froide, alors ils évitent le bain complet … sauf Timéo qui a défié un petit torrent, qui a gagné et Timéo est tombé !

P1040793

P1040798

Vers 18h onarrive au village de Agouti (signifie grenier en berbère), c’est dans la vallée heureuse. On descend à l’auberge Flilou qui signifie coqueliquot. Nous sommes à 2000 m d’altitude. Cadre sublime, petit village perdu dans l’Atlas. On nous donne un dortoir de 6 matelas on s’installe, on est bien ça nous suffit.

On visite le reste de l’auberge et ce qui impressionne le plus est l’immense terrasse et les salons marocains colorés et douillets qui s’y trouvent On s’installe dans le plus petit. Les enfants adorent. On nous sert un thé et des gâteaux. On en profite pour faire un peu travailler les enfants … table de 9 et verbe être et avoir pour Timéo, et Bastien les surfaces … Rémi fait aussi les verbes … On est bien les enfants aussi surtout quand on arrête avec les devoirs …

P1040808

P1040817

P1040816

P1040822

19h, Hassan a disparu pendant cette heure et réapparait nous proposant de nous amener dans un petit village en terre, village accessible qu’en 4×4. On a compris que pendant cette heure-là il nous préparait un tajine dans une cuisine qui lui a été prêtée ! Génial

 Le village superbe, le coucher de soleil sur la montagne splendide … vous verrez les photos …

P1040840

P1040848

P1040849

Le M’Goun plus haut sommet de l’Atlas

P1040868

P1040870

P1040876

P1040885

P1040888

On rentre et douche pyjama tajine

P1040896

P1040903

P1040904

et dodo Les enfants sont couchés à 21h et s’endorment facilement car il fait plus frais !

P1040910

Demain départ pour la traversée incertaine … car on ne sait pas encore si le passage est ouvert ou non … on va s’y risquer …

2 réflexions sur « 25 mai Départ pour la traversée du haut Atlas »

  1. Ce tajine a l’air délicieux.
    Goûter à ce magnifique plat aurait été à ma portée.
    Le reste des activités je préfère en lire le compte rendu plutôt que de vous suivre.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *