Journée du choix : Hua Hin Vendredi 13 décembre 2014

Oui, aujourd’hui il faudra choisir ce que l’on décide de faire ? Deux possibilités : rester tranquillement à Cha-Am, ou alors aller déjà se positionner à Hua Hin, en pensant au bus que l’on doit prendre le 15 à 8h du matin ? Je fouille  Lonely planet et propose à Michel des activités dans l’un ou l’autre cas. On se décide finalement pour quitter Cha-Am, car Hua Hin propose des excusions qui pourraient nous plaire, et on pourrait les faire toute la journée du 14 sans être bousculés.

On se lève tranquillement, on sort de l’hôtel prendre un petit déjeuner au bord de la plage. On  remonte ensuite dans notre chambre, faire un mail de réclamation pour Kaeng Krachen, en leur demandant de prévenir que la voiture est INDISPENSABLE, et faire nos sacs.

DSC01600 IMG_1093

L’hôtel nous appelle un taxi « sorng-tâa », qui nous conduira à Hua Hin, dans un hôtel « guesthouse » au bord de la mer, que j’avais repéré sur Lonely Planet.

On se met à l’arrière pour bien voir le paysage

DSC01605

DSC01621

DSC01628

Sirima : « la meilleure adresse parmi les guesthouses aménagées dans les vieilles maisons des pontons » et c’est effectivement un couloir de 3m, porté sur des poteaux,  qui s’avance dans la mer. Et ce couloir distribue des chambres exigües mais originales. Entre les lattes du plancher du couloir, on peut voir la mer.

DSC01637

On nous propose une chambre très rudimentaire avec juste un ventilateur, carrément située au fond du  ponton. On choisira finalement une chambre avec la clim et aussi internet du fait qu’elle soit situé prêt de l’accueil.

Il est 12h, on va un peu marcher dans les rues étroites et très animées. Michel se sent un peu oppressé, par l’activité, le bruit, la sensation d’être bousculé par cette foule bruyante. Moi, je trouve cet endroit un peu magique, j’aime cette ambiance vivante et colorée. On voit que de la même manière que notre Guesthouse,  une multitude de pontons côte à côte, s’enfoncent dans la mer,  gagnant du terrain pour s’étendre et agrandir les commerces. La plus part du temps s’y sont installée, des restaurants ou des guesthouses.

DSC01657

DSC01649

On cherche alors un endroit pour manger … sur un ponton face à la mer ! Tout y est 2 fois plus cher qu’à Bangkok, et moins bon aussi (dans ce sur quoi nous sommes tombés), mais le plus dur c’est la chaleur qui commence à nous tomber dessus.

DSC01666

On retourne à notre chambre et je commence à écrire notre journée d’hier. Pendant ce temps Michel téléphone à en ancien d’Apprieu, le frère de notre voisine Madeleine, qui est installé à Hua Hin depuis 12 ans et qui n’est jamais retourné en France. Daniel Julien. Il  a travaillé aussi avec le père de Michel. Celui-ci nous propose de venir nous chercher et nous invite chez lui.  C’est ainsi qu’il nous amène à 4km d’où on loge, avec un taxi « sorng-tâa ». Et ho surprise, il habite une magnifique maison. Il est remarié à une Thai souriante et agréable.

DSC01679

DSC01687

DSC01732 DSC01737

Ils nous offrent à boire, on reste avec eux environ 2h de temps et on décide de rentrer à pied à notre hôtel.

DSC01747

On passe devant un grand magasin …. décidemment ils ont tout en Thaïlande … Noel s’y prépare aussi, le sapin, les guirlandes, tout commence à scintiller partout pour attirer les clients ! Michel est rassuré : je ne serai pas une cliente car hors de question d’alourdir nos sacs déjà trop lourds !

DSC01759

Puis on rejoint la plage que l’on va longer au milieu d’une multitude de touristes … La plage est vraiment belle. A l’hôtel je finis mes articles, pour ensuite sortir manger.

DSC01811 IMG_1102 IMG_1110

On trouve un restaurant un peu en dehors de la foule, au calme et pas trop en bord de mer. Sympa et reposant !

DSC01833

 

 

Puis on décide de marcher dans les rues animées et plus on avance plus on se rend compte qu’il y a une vie nocturne incroyable, les bars qui se succèdent avec des petits orchestres, des chanteurs, les masseuses racolent dans la rue, les motos zigzag rajoutant à l’excitation générale, des néons, qui clignotent partout, des vendeurs de rues et sans compter les étales qui étaient fermés de jour et qui en imposent la nuit ! A chaque intersection on hésite à aller à droite, à gauche, tout droit … On finit enfin par rentrer le cœur plein de couleurs

On a pas osé faire de photos aux endroits les plus “chauds” mais juste une petite idée

DSC01843 DSC01839 DSC01838

 

Et oui un restau Suisse qui sert de la fondue …

Il est 21h45 on rentre